Besoin d'un devis ? 06 42 63 34 57|julien@antipodes-studio.fr

janvier 2019

Les apps de Microsoft font peu neuve

La puissance de la simplicité

C’est en ces termes que John Friedman, lead du pôle design de Microstof résume le nouveau design des icônes des applications de microsoft
Car la suite office, mais également les apps tierces (onedrive, skype…) ont ou vont évoluer. L’objectif est de proposer un design plus représentatif des inspirations de la firme, à savoir le collaboratif et le cloud

D’un point de vue purement graphique, le design devient plus simple et plus clair, proposant des « teintes plus audacieuses et plus conviviales».
Chaque logiciel ou application est représenté par une lettre intégrée dans un carré uni, recouvrant un élément graphique symbolisant le service. On retrouve ainsi un mail stylisé pour outlook, les lignes de word ou le tableur pour excel, le diagramme pour Powerpoint… chacun avec une couleur associée (proche de celles utilisées jusqu’alors, en un peu plus soutenues)

Jon Friedman rajoute que « la lettre semble représentative de l’outil lui-même, alors que le symbole parle du contenu créé à l’intérieur. »

Quand à l’apparition de ces nouveaux logos dans notre quotidien, il sera progressif et se fera dans un premier temps sur mobile et internet avant de se faire sur nos système d’exploitation plus classique, preuve que cette transformation graphique accompagne une évolution de pensée pour la branche logicielle de Microsoft, plus axée sur la mobilité.

On découvre un design beaucoup plus en accord avec les dernières évolutions graphique de windows, et qui s’intègre à un environnement graphique plus actuel

Et pour en savoir plus, vous pouvez découvrir le court clip de présentation proposé par Microsoft

 

décembre 2018

Couleur Pantone de l’année

Chaque année depuis bientôt vingt ans, Pantone (référence en terme de nuanciers et de couleurs), choisit une couleur qu’il défini comme couleur de l’année.

Les spécialistes tendances de la marque ont ainsi propulsé ces dernières années l’Ultra Violet en 2018, un violet bleuté symbolisant « l’ingéniosité et la pensée visionnaire »,  le Greenery en 2017, un vert pomme acidulé, mais également le Rose Quartz, le Marsala ou le Tangerine Tango. Ce choix est censé influencer autant le monde de la mode que celui de la création graphique pour l’année à venir.

Pour 2019, il faudra donc s’attendre à une tendance globale « Living Coral », une teinte définie comme une couleur vivifiante, « avec des nuances dorées qui insufflent vie et énergie, tout en l’adoucissant légèrement ».
Elle porte également les valeurs d’optimisme, d’échange et d’intimité, tout en reflétant la chaleur et l’esprit protecteur des récifs coralliens.
Toujours selon Pantone, elle incarne « une expression pleine de légèreté », favorisant les activités joyeuses dans notre quotidien soumis à « l’omniprésence des technologies numériques et des réseaux sociaux ».

46298932_258743

juin 2017

Ubisoft s’offre un nouveau logo

Une transformation d’identité pour une évolution de stratégie.

Une nouvelle époque démarre pour Ubisoft, et pour l’accompagner la firme a décidé de faire évoluer son logo.
Pas totalement nouveau mais plus qu’une simple évolution, la nouvelle identité sera l’image qui accompagnera la marque dans sa transformation.

Car il est loin le distributeur de jeu fondé en 1986 dans le Morbihan, devenu aujourd’hui un acteur incontournable du monde vidéo-ludique. Désormais Ubisoft lorgne sur les activités du divertissement global : cinéma, télévision, bande dessinée, livre, parc d’attraction… et ce malgré le regard gourmand que lui jette Bolloré et Vivendi qui désire ajouter cet atout à son arsenal de média (http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/06/09/yves-guillemot-nous-ne-laisserons-pas-vivendi-casser-ubisoft_4944403_3234.html)

Pour en revenir au logo la directrice de la marque Ubisoft, Courtney Riss, explique qu’ils ont « ressenti le besoin de procéder à un changement visuel. Ça faisait un moment que nous avions cela dans les tuyaux. Nous avons la chance d’être dans le jeu vidéo une industrie qui est en pleine transformation digitale. Le secteur s’ouvre et peut toucher un plus grand nombre ».

 

Hier et demain

Historiquement il s’agit du 4ème logo de la marque (évolution de celui conçu en 2003, suite à l’achat de Red Storm), qui serait en gestation depuis 3 ans. Le studio aurait alors conçu trois pistes qu’il serait allé présenter aux joueurs aux Etats-Unis au Canada et en France, le point de départ restant la modernisation de la spirale.

cover-r4x3w1000-592e8a4257fff-capture

« Nous voulions capitaliser sur ce symbole de la spirale, qui a le sens de la création originelle, du big bang » précise Courtney Riss. « Mais il fallait le moderniser, faire quelque chose de plus direct et de plus simple. Nous avons fait le choix de passer au noir et blanc, avec l’idée de transparence »

Dévoilé peu avant l’E3 qui débute le 13 juin à Los Angeles, cet événement sera l’occasion de propulser la nouvelle identité sous les feux des projecteurs.

« Notre nouveau logo est simplifié, moderne et monochrome. La transparence du design met en avant nos incroyables visuels de jeu et donne un avant-goût de ce qui reste à découvrir. La spirale et la lettre O ont été délibérément créées pour rappeler une forme écrite à la main et représentent nos qualités humaines d’enthousiasme, de curiosité, et ce grain de folie qui caractérise Ubisoft. »

Un logo aussi conçu pour être mieux adapté pour une utilisation sur les réseaux sociaux.

 

 

Alors, il est bien ce logo ?

Pour faire court, non, pas terrible. Les goûts et les couleurs, ça se discute, mais il manque clairement un petit (voir gros) quelque chose pour que ce logo fonctionne.

En effet, seul et sur fond blanc, la nouvelle identité ne fait pas le poids.

La tendance à vouloir simplifier a été poussé à un tel point que ce qui donnait le dynamisme et la profondeur à l’ancien, à savoir des lignes de moins en moins épaisses, a complètement. Comme sa saveur.

 

Tout est plat, écrasé, sans rythme.

Alors pourquoi un logo monochrome ?ezgif.com-resize
Simplement car ce logo n’est pas conçu pour fonctionner en noir. Mais en blanc sur fond coloré, perturbé. En effet, le logo est présenté en incrustation sur les images des jeux de la marque. Et pour le coup, sans être exceptionnel, ça fonctionne. Et même mieux que si le logo avait gardé la nuance dans les lignes de l’ancien, car il faut préserver une certaine épaisseur pour garantir la lisibilité.
On peut donc conclure que ce logo a été pensé pour s’incruster sur d’autres visuels, mais pas vivre seul, comme on le conçoit traditionnellement pour ce type d’icone.

 

En conclusion, on peut regretter l’immobilisme que semble présenter le tourbillon (qu’aucune agence ne semble revendiquer pour le moment – peut-être un travail interne), mais saluer ce qui pourrait être de l’audace, celle d’imaginer un logo prévu pour un usage adapté pour sa cible, formaté pour les réseaux sociaux.

 

Pourtant choix ou par défaut de n’avoir pu faire vivre le traditionnel et l’innovation, Ubisoft signe un logo qui, graphiquement, laisse un goût d’inachevé.